La baleine bleue, l’animal de tous les records

La baleine bleue est l’animal qui détient le plus de records sur la planète : c’est le plus grand, le plus gros, le plus lourd, celui qui a la voix la plus sonore, celui qui a le plus gros appétit et celui qui, compte-tenu de sa taille, se nourrit des proies les plus petites.

baleine-bleue-record

Un gros qui se nourrit de petits

La taille moyenne d’une baleine bleue varie entre 24 et 27 mètres. Ces dimensions hors normes font d’elle le plus grand et le plus gros animal qui ait jamais existé sur Terre. C’est aussi le plus lourd, avec un poids équivalent à une trentaine d’éléphants.

Le record actuel est détenu par un spécimen mesurant 33,58 mètres de long et pesant plus de 190 tonnes.

Il est surprenant de voir un animal aussi volumineux se nourrir seulement de krill, ces minuscules organismes planctoniques à rapprocher des crevettes. La baleine bleue engloutit environ 4 tonnes de crustacés par jour. Malgré sa petite taille, le krill a le mérite d’être particulièrement nutritif.

Une grosse voix puissante

Outre ses dimensions exceptionnelles, la baleine bleue possède des attributs tout aussi remarquables.

Ses mâchoires, qui peuvent mesurer 7,30 m, sont les plus longues du règne animal.

Mais la baleine bleue est surtout réputée pour la puissance de sa « voix ». Elle émet des sons à basses fréquences qui se propagent sur des centaines, voir des milliers de kilomètres. Aucun autre animal n’est doté d’un organe plus sonore.

Le chant puissant de la baleine bleue reste un mystère. On ignore encore aujourd’hui s’il lui sert à communiquer ou si elle l’utilise comme un radar pour se déplacer.

Le déclin d’un géant

A l’époque de la marine à voile, la taille et la vitesse de la baleine bleue lui laissaient quelques chances d’échapper aux chasseurs. Mais au XXe siècle, la mécanisation des flottes a entraîné un abattage massif de plus de 350.000 spécimens. Aujourd’hui, la population de baleine bleue est estimée à seulement 8.000 individus.

Même si leur chasse est interdite à l’échelle du monde, seules les baleines bleues qui évoluent dans l’océan Antarctique peuvent se considérer à l’abri de la pollution, du braconnage et des filets de pêche de l’Homme. Partout ailleurs dans le monde, l’avenir de ces merveilleux géants est sérieusement compromis.

A lire sur le sujet :
Ces baleines qui explosent toutes seules
Il trouve pour 50.000 euros de vomi de baleine (ambre gris)


Fatal error: Uncaught Exception: 12: REST API is deprecated for versions v2.1 and higher (12) thrown in /homepages/41/d442589077/htdocs/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273